Site web du Festival Juste pour Rire, les Hells en ont ras le bol

Les Hells poursuivent

Les Hells Angels en ont ras le bol. Après avoir vu leur kiosque démantelé ce matin à l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe, voilà qu’ils ont déposé une poursuite en Cour Supérieure du Québec contre le Festival Juste pour Rire.

En fait, les Hells sont tannés de se faire associer au Festival Juste pour Rire avec le site web de ce dernier. hahaha.com

« Les lettres HA c’est pour Hells Angels. Si t’en mets trois alignés de suite, tu nous ries en pleine face trois fois. » –  Ti-Guy “Gros” Labine, prospect des Hells Angels

Ainsi l’organisation qui vendait des effigies 81 sur son site, s’est virée de bord avec l’argent amassée à Saint-Hyacinthe, a filer à Montréal et un avocat les représentants à déposé une poursuite de 81 818 181 $ contre le Festival Juste pour Rire, dirigé par Gilbert Rozon.

« Rozon a fini de nous rire en pleine face avec son hahaha.com. On a calculé et en dommages et intérêts il nous doit 81 818 181 $. Asteure, qu’il paie » – Maxim « la brebis » Mouton, hangaround des Hells Angels

Le Journal a tenté de rejoindre Gilbert Rozon, personne n’a retourné d’appel, la boîte vocale mentionne qu’il est parti faire un tour.

En fin d’après-midi la caravane 81 des Hells Angels a été vu près du Stade Olympique à Montréal.

« Le gouvernement n’a pas d’argent pour nourrir les migrants qu’il loge au Stade Olympique, nous on est près à nourrir les plus gaillards et leur famille en échange d’une adhésion à notre organisation. On les rencontre pas loin d’ici dans des petits restos sur la rue Ontario. » Yvon « Frappé » Lacache, membre en règle et recruteur des Hells Angels

Les Hells Angels se disent une organisation fier, soucieux de leur image et constamment à la recherche de nouveaux talents.

« Les pimp recrutent près des écoles, on a bien le droit de recruter parmi des migrants à proximité d’un centre d’hébergement de fortune. Le gouvernement engage les plus paresseux comme fonctionnaires. Nous aussi on a besoin de talents dans notre organisation. Alors on engage ceux qui peuvent combler des talents qu’on recherche. » – Yvon « Frappé » Lacache, membre et recruteur des Hells Angels

Le Journal a eu vent que dans l’entourage des Hells il y a un grand intérêt pour acheter le Stade Olympique du gouvernement et en faire un centre international d’entraînement pour leurs nouvelles recrues.

 

 

 

Soyez le premier à commenter on "Site web du Festival Juste pour Rire, les Hells en ont ras le bol"

Laisser un commentaire