Réplique au meurtre de Jamal Khashoggi, Ottawa annule un voyage d’une délégation d’escortes canadiennes en Arabie Saoudite

Réplique au meurtre de Jamal Khashoggi, Ottawa décide de pénaliser les puissants cheikhs

En réplique au meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, Ottawa réplique en annulant un voyage d’escortes canadiennes en Arabie Saoudite.

C’est après avoir constaté qu’il ne pouvait annuler une vente de blindés canadiens à l’Arabie Saoudite, le premier ministre Justin Trudeau a décidé d’anuler un voyage d’une délégation d’escortes canadiennes vers Riyad.

Le premier ministre voulait faire mal à l’Arabie Saoudite et là il a frappé en plein dans le mille selon un analyste politique de la colline parlementaire à Ottawa.

« Annuler une vente de blindés ça n’aurait pas fait très mal à l’Arabie Saoudite. Ils se seraient virer de bord et en aurait commander d’autres. Annuler un voyage d’une délégation d’escortes, ça fait mal directement dans le pantalon. Les puissants cheikhs d’Arabie Saoudite ne pourront pas baiser de jolies escortes canadiennes, ils vont devoir se contenter de grosses américaines. Ce qu’ils apprécient moins. Les escortes canadiennes ont cette réputation d’être sexuellement libérée et ouverte, autrement dit d’être très cochones. Elles pratiqueraient même la fellation sous la “soutane” des cheikhs durant leur meeting. Ce type de femmes, ça ne se commande pas d’ailleurs. » – Léo Lapine, analyste politique canadien

Ainsi c’est pas moins de 32 jeunes femmes de Toronto, 28 de Montréal, 21 de Calgary, 12 de Québec et 10 de Vancouver qui ont vu leur voyage de 21 jours à Riyad être annulé par les autorités canadiennes.

Selon nos sources, ces femmes se rendent là-bas et son payer environ 500$ par jour, hébergement inclus.

Pas question selon nos sources qu’elles puissent s’y rendre autrement, leur passeport à été saisie pour 21 jours.

« Si on peut enrayer le plus possible les chances que ces richissimes pervers arrivent à leurs fins, c’est une bonne chose pour les femmes de la planète. Ces hommes là n’ont aucun respect pour les femmes. Les dites escortes, rendues là-bas, doivent porter le voile et s’afficher le moins possible en publice et baiser 5 à 6 fois par jour. Ce sont ni plus ni moins des esclaves sexuelles qui se font 10 000$ en un mois. » Stella Adorr, inervenante en milieu sociale pour l’organisme PENIS (Promotion d’un Environnement Nocture Impacté Socialement)

D’autres sources ont fait par au Journal leurs craintes que les puissants cheikhs d’Arabie Saoudite en colère de ne pas avoir pu baiser de jolies canadiennes s’entendent pour faire monter le prix du pétrole et que finalement ça touche grandement les canadiens à la pompe.

Soyez le premier à commenter on "Réplique au meurtre de Jamal Khashoggi, Ottawa annule un voyage d’une délégation d’escortes canadiennes en Arabie Saoudite"

Laisser un commentaire