Drummondville: le maire change d’idée et décide de nommer la nouvelle bibliothèque municipale CROC.

L’administration municipale de Drummondville a décidé de renommer la nouvelle bibliothèque CROC, pour le célèbre magazine humoristique qui s’est payé la tête de la ville plus d’une fois dans ses numéros publiés dans les années 70-80.

La mairie avait décidé de nommé la nouvelle bibliothèque municipale au nom de l’ancienne mairesse et toujours vivante Francine Ruest-Jutras.

Devant le mécontentement public et les casseroles qui ne finissaient plus de se faire entendre rue Lindsay, le maire de la ville, Alexandre Cusson, a annoncé par voie de communiqué son intention.

« Avec l’accord de Francine Ruest-Jutras, je décide aujourd’hui de nommer la nouvelle bibliothèque municipale CROC en l’honneur du célèbre magasine humoristique des années 70-80-90 qui était imprimé à Drummondville le long de l’autoroute 20. De plus face à la pression de certains citoyens, nous avons décidé de nommer un lieu culturel en relation avec la culture » – communiqué de la mairie de Drummondville

« Le premier choix de la mairie était Daniel Lemire, mais les gens auraient trop trouvé ça drôle que le nom d’un humoriste soit collé à un édifice vouée à la culture » – fonctionnaire municipal de Drummondville voulant conserver l’anonymat.

Plusieurs citoyens ont suggéré qu’une petit place du centre-ville de Drummondville, la place St-Frédéric, soit renommée la place Francine Ruest-Jutras, C’est sur ce lieu que plusieurs festivaliers se regroupent à chaque été durant le Mondial des Cultures puis avant le Festival Mondial de Folklore, fondé sous l’administration de madame Ruest-Jutras.

D’autres résidents de Drummondville ont parti une pétition afin que l’île aux Fesses de l’endroit, soit renommée l’île Francine Ruest-Jutras.

« Madame Ruest-Jutras a grandement contribué à faire connaître cette île car de un tout le temps de son administration, elle a toléré l’endroit. Tous les enfants qui ont été conçu depuis 35 ans et toutes les jeunes filles qui ont perdu leurs cerises. C’est un endroit légendaire à Drummondville. De plus c’était un endroit par lequel les amateurs de festival présenté dans le parc Woodyatt se rassemblaient afin d’éviter de payer. Comme le festival de Folklore c’est son festival à l’ancienne mairesse, il faudrait bien lui rendre cet hommage » – Louis-Luc Vadeboncoeur-Sanschagrin, auteur de pétition et résident de Drummondville

 

 

1 Commentaire on "Drummondville: le maire change d’idée et décide de nommer la nouvelle bibliothèque municipale CROC."

  1. Lisa-Daphné Gérard-Caouette | mars 15, 2017 at 6:02 |

    L’île aux Fesses, ha ha ha. J’y ai fait ma première pipe en 1984.
    On veut la bibliotèque l’Île aux Fesses. Y pas mal plus de CULture là-bas 🙂

Laisser un commentaire