Alexandre Taillefer achète BIXI-Montréal pour une chanson

Alexandre Taillefer achète BIXI-Montréal pour une chanson

Le roi du taxi à Montréal, Alexandre Taillefer, celui-là même qui détient près de 40% des parts de marché, viens d’acheter BiXI-Montréal, l’entreprise de vélos offert en libre-service et ce pour une chanson.

On n’a pas pu savoir qu’elle était la chanson, et tous igoraient les talents de chanteurs de l’ex-dragon à ICI Radio-Canada.

Certains spéculent que la chanson serait « Love me tender » de Elvis Presley d’autres avancent « Ring of Fire » de Johnny Cash d’autres mentionnent qu’il aurait voulu passer un message au maire de Montréal en lui chantant « Livin’ on the edge » de Aerosmith.

Le Journal ignore également à qui M. Taillefer a chanté la chanson, des rumeurs persistantes pointent en direction du maire de Montréal.

Le bureau du maire de Montréal, Denis ‘kid-kodak’ Coderre n’a pas confirmé la transaction.

Quant à Alexandre Taillefer il a toute une vision pour BIXI-Montréal

« Je vais augmenter le nombre de vélos offerts de 900%. Je vais offrir le service 12 mois par année. Les vélos vont être équipés de chaînes en hiver ainsi que de sièges, des pédales et des poignées chauffantes avec option chasse-neige devant le vélo pour ouvrir les pistes cyclables. Certains modèles, de luxe, auront une visière et offriront un massage à votre popotin pendant que vous pédalerez. Ces mêmes modèles de luxe offriront aussi la radio satellite Sirius-XM avec haut-parleurs BOSE intégrés offrant un son qui augmente selon votre vitesse de croisière. D’autres modèles auront une caméra intégrée qui permettra de prendre des égo-portraits (selfies) de vous en pédalant, ce qui devrait plaire au premier ministre du Canada Justin Trudeau. En été certains vélos seront équipés de climatiseur.  Finalement certains modèles pour personnes souffrant d’embonpoint auront une caméra de recul intégrée aux guidons du vélo. » – Alexandre Taillefer

Selon certaines sources, des modèles visant la clientèle gay seront installés dans le Village et offriraient l’option de retirer le siège afin de procurer un enculement profond et bien lubrifié à son locateur pendant qu’il pédale son BIXI.

Certaines station de BIXI-Montréal seront aussi installées à l’aéroport de Montréal afin de permettre aux voyageurs de se déplacer en ville à partir de l’aéroport.

Sans aucun doute dans le but que les montréalais utilisent davantage ses BIXI, Alexandre Taillefer espère aussi que la Ville de Montréal instaurera rapidement une immatriculation à 600$ par année pour les vélos personnels.

Selon certaines sources, la nouvelle BIXI-Montréal offrirait également un Air Miles pour chaque 100 kilomètres pédalés.

Alexandre Taillefer tenterait également de se procurer l’entreprise de Québec qui offre aussi des vélos en libre-service pour une chanson mais le maire Régis Labeaume n’en aurait que pour Céline Dion.

4 Commentaires on "Alexandre Taillefer achète BIXI-Montréal pour une chanson"

  1. D’après moi la chanson était « C’est en revenant de Rigaud ».

  2. J’ai hâte d’essayer ça avec mes amis dans le Vieux-Montréal par -20 l’hiver prochain. Sièges chauffants, pédales chauffantes… le pied.

  3. À quand les vélos électriques?

  4. Décidement monsieur Taillefer veut transporter la ville sur ses épaules.

Laisser un commentaire